En revision, avril 2021
    Mot Définition Explication Conseil-Action
           
   

Accompagnement

(follow through)

Mouvement de la raquette après le contact avec la balle. Cette phase terminale d’une frappe* ou d’un coup*est nécessaire pour assurer sa direction* et son efficacité. De plus elle permet au bras et la main de demeurer fluides. Le mot suivi peut servir de synonyme.

Regarder sur deux séries de 10 essais l’endroit où se poursuit et se termine le mouvement au service, en coup droit *ou en revers*.

Demander à un coéquipier si votre geste est fluide et complet.

    Adversaire Personne que l’on affronte dans un jeu ou une activité sportive. Sans cette personne il serait impossible de jouer, d’où l’importance du respect le plus élevé entre les deux.

Prendre l’habitude de se parler avant et après une partie* ou un match* autant en compétition* qu’en participation*.

Manifester en tout temps un profond respect envers les adversaires.

           
    Aire de jeu Surface incluant le terrain et l’aire de dégagement.

La superficie du terrain incluant les aires de dégagement doit être au minimum de 7,32 m (24 pieds) par 14,02 m (46 pieds) avec un espace arrière de 0,91 (3 pieds) et un espace de 1,22 m (4 pieds) entre les terrains.

Cependant, l’espace optimal recommandé du terrain et des aires de dégagement est de 9,14 m (30 pieds) par 18,24 m (60 pieds) avec un espace arrière de 2,44 m (8 pieds) et un espace de 3,05 m (10 pieds) entre les terrains.

Demeurer prudent dans la poursuite de la balle lorsque les dimensions minimales ne sont pas respectées.
    Allègement Rebond du corps ou petit saut mar-quant un temps d’arrêt pour déter-miner la direction* de la balle avant de la frapper. Utile en réception de service, il facilite l’anticipation, maintient l’attention, relève votre centre de gravité et accélère le temps de réaction. En retour de service*, prendre la position prêt à réagir* ou d’attente, regarder attentivement la balle et la raquette du serveur puis exécuter ce rebond du corps avant le déplacement et la frappe.
    Amorti (e) Balle jouée vers l’avant et juste au-dessus du filet avec très peu de poussée. Geste très utile et efficace lorsque l’adversaire se tient en fond de terrain.

Exécuter depuis la ligne de la ZAC* plusieurs amortis à l’aide d’un partenaire qui frappera des balles à la hauteur du filet avec plus ou moins de force.

Feindre de préparer un coup fort mais exécuter un amorti.

Exécuter depuis le fond des amortis (similaires au coup de balle tombante*).

   

Amorti(e) court

(dink shot)

  Petit coup exécuté depuis la ligne de la ZAC*. Dans l’apprentissage du pickleball, ce coup est montré dès le début. S’il paraît facile à première vue il faut lui apporter beaucoup de pratique surtout lors de l’échauffement*.

Profiter de l’échauffement pour l’exécuter de mieux en mieux.

Exécuter ce coup seul sur un mur en vous déplaçant sur la pointe des pieds de gauche à droite.

           
           
           
    Arbitrage Surveillance d’une personne pour le bon déroulement d’un match. Cette action est surtout utilisée en tournoi.

S’informer auprès de sa Fédération, son club ou d’un instructeur comment devenir arbitre.

Arbitrer entre amis, juste pour le plaisir peut être une action stimulante pour tous.

    Arbitre Personne qui joue le rôle d’arbitrage. Elle assure le bon déroulement du match, veille au respect des joueurs dans un souci d’impartialité.

Il compte les points et les mentionne clairement à tous les joueurs avant que le serveur exécute son service.

Il surveille si le serveur touche la ligne ou commet une faute de frappe, soit une frappe plus haute que la taille ou une frappe de côté avec la raquette plus haute que le poignet.

Il surveille aussi la ligne où il se trouve laissant les autres lignes aux joueurs ou au (x) juge (s) de ligne.

S’informer auprès de sa Fédération, son club ou d’un instructeur comment devenir arbitre.

Se donner la chance d’arbitrer lors de tournois.

Connaître en profondeur tous les règlements.

    Arbitre en chef Personne responsable de la supervision des arbitres et des juges de ligne. Lors des compétitions régionales ou provinciales l’arbitre en chef assurera le bon déroulement de l’arbitrage. En cas de litige, il sera sollicité pour fournir la solution. Connaître en profondeur tous les règlements.
           
    As (Ace) Un as est réalisé lorsque le receveur est dans l’impossibilité de toucher la balle expédiée par le serveur. Le serveur ne recherche pas l’as puisqu’il n’a qu’une seule balle et qu’il est primordial de commencer le jeu. Comme ce n’est qu’au service que les points sont comptés, un as tenté et raté donne l’opportunité à l’adversaire de marquer à son tour des points. Recourir à l’as seulement lorsque le joueur possède la technique du service à 100 %.
    Avertissement Action d’avertir verbalement par un arbitre un joueur pour signifier un comportement inapproprié sur le terrain. Bien que très rarement utilisé en arbitrage du pickleball, l’avertissement peut être signalé.

Mentionner en arbitrage la possibilité d’un avertissement, par exemple prendre plus de 10 secondes au service.

Distinguer l’avertissement de la faute*. Par exemple, une faute de touche de la ligne au service n’entraînerait pas un avertissement mais une faute.

           
           
    Balle de filet

Balle qui touche le filet lors d’un service.

Balle qui touche le filet après le service.

Reprendre le service à condition que la balle ait dépassé la ligne de la ZAC*.

Distinguer la balle qui touche le haut du filet pendant la partie car cette balle peut retomber n’importe où avec une vitesse plus ou moins grande.

 
    Balle en jeu Balle qui demeure dans les limites du terrain.  

Visualiser le mieux possible la balle en jeu afin de la frapper avec justesse et précision.

Prendre l’habitude comme coéquipier de juger la position de la balle pour aider son partenaire qui doit la frapper.

    Balle hors jeu Balle qui sort des limites du terrain.   Visualiser le mieux possible la balle sortante afin de la déclarer avec justesse.
    Balle morte Appellation de la balle lorsqu’il y a un geste qui arrête le jeu, qu’une balle touche deux fois le sol ou qu’il ya un dérangement, soit d’une personne passant sur le terrain ou d’une autre balle.  

Reprendre le jeu s’il y a eu dérangement, par exemple une balle qui arrive d’un autre terrain.

Prononcer le mot balle s’il y a une autre balle nuisante.

    Balle tombante (drop shot) Balle frappée dans la ZAC* de n’importe où.

Le coup nécessaire pour frapper une balle tombante et flottante est considéré difficile mais essentiel au développement du jeu.

C’est un coup qui aide les joueurs à prendre possession de la ZAC*.

Cette balle flotte au-dessus du filet autour de 30 cm et retombe dans le milieu de la ZAC* soit à 1 ou 1,50 m.

S’exercer avec un partenaire qui demeure à la ligne de la ZAC* pour frapper des balles flottantes depuis différen-tes distances. Commencer à la ZAC* et reculer d’un mè-tre à la fois et terminer à l’extérieur de la ligne de fond.

Jouer des parties courtes à partir de la ZAC*. Principale règle : toutes les balles devront tomber dans la ZAC*.

           
           
    Changement de côté 1. Action de changer de côté pendant une partie ou un match.
2. Action qui fait changer la balle de côté lorsqu’une équipe perd son service au profit de l’équipe adverse.

Lors d’une seule partie, les joueurs en simple ou en double peuvent changer de côté au milieu de la rencontre soit à 6, 8, 11 pour des parties de 11, 15 ou 21 points.

Lors d’un deux de trois, les joueurs changent de côté après chaque partie. Si une troisième partie est nécessaire le changement aura lieu à 6 points.

Remettre la balle à l’équipe adverse avec soin.
    Changement de zone (switch) Action de changer de zone paire, impaire ou droite, gauche.

Lors d’une partie les lobs forceront parfois les joueurs à changer de zone.

Aussi une balle retournée au filet pourrait être prise par le partenaire plus rapide et forcerait les joueurs à changer de zone.

Communiquer verbalement ses intentions à son partenaire en disant « change de zone » ou plus simplement « switch ».

Éviter les expressions change de bord car il n’y a aucun bord au pickleball ou change de côté, les côtés étant les deux grandes moitiés du terrain.

    Changement de serveur Action qui survient lorsque le premier serveur perd son service.  

Remettre la balle à son partenaire.

Communiquer et s’encourager.

         
    Choix de côté Règlement qui autorise le choix du côté lors du tirage au sort pour le service*. Le choix du premier service peut s’effectuer par le tir d’une pièce de monnaie ou par toute autre méthode acceptable; si le gagnant choisit de servir alors le perdant choisit le côté; si le gagnant choisit le côté, alors le perdant choisit de servir ou de recevoir. Bien que ce choix soit peu utilisé en participation, il s’avère plus important en compétition; certains joueurs n’aiment pas jouer devant ou derrière des spectateurs ou encore si le jeu est à l’extérieur le soleil ou le vent pourraient être des critères de changement de côté.
           
           
           
           
           
           
           
           
    Contre-pied Action d’envoyer la balle ou de se diriger du côté opposé à l’attente de l’adversaire. Un joueur est pris à contre-pied lorsqu’il reçoit une balle du côté opposé à son sens de déplacement. Par extension, on parle de contre –pied pour désigner un coup qui prend à contre-pied un joueur. Demeurer concentrer sur la direction et la vitesse de la balle en tout temps.
           
           
    Coup(s)   Les quatre premiers coups normalement exécutés au pickleball sont : 1er coup le service *, 2e coup le retour du service*, 3e coup la balle tombante*, 4e coup si le 3e est réussi dans la ZAC* sera un coup petit* juste au-dessus du filet pour conserver la balle dans la ZAC*. Le 4e coup pourrait être aussi un coup final à la volée* si le retour est dans les airs. S’appliquer à réussir ces quatre coups avec un très haut pourcentage de réussite.
           
    Coup de fond Coup exécuté depuis le fond du terrain ou derrière la ligne de fond.

Au pickleball la direction de ce coup est celle du filet afin de monter à la ligne de la ZAC*. La balle frappée sera flottante et lente.

Ce coup peut aussi à l’occasion être frappé avec force vers le fond du côté adverse.

Diriger la balle au-dessus du filet dans la ZAC*.

Demander à l’autre joueur de se tenir derrière la ligne de la ZAC* pour vous renvoyer la balle en fond de terrain.

    Coup droit Coup exécuté avec la face de la raquette qui correspond à la paume de la main. Ce coup doit être joué avec soin et généralement sans trop de force. Il est exécuté en ramenant partiellement la raquette vers l’arrière jusqu’à ce qu’elle pointe derrière soi, puis vers l’avant pour frapper la balle à son point le plus haut (entre les genoux et la taille). Exécuter des frappes sur un mur en soignant le placement des jambes (appuis), la frappe et l’accompagnement qui se termine à l’épaule gauche pour un droitier et à l’épaule droite pour un gaucher.
    Coup droit coupé (slicé) Coup exécuté avec la face de la raquette qui correspond à la paume de la main avec un effet arrière ou coupé à la balle Ce coup doit être joué avec soin et généralement sans trop de force. Il est exécuté en ramenant la tête de la raquette haut vers l’arrière, puis vers le bas en la tournant par un mouvement du poignet vers l’extérieur de soi. Exécuter des frappes sur un mur en soignant le placement des jambes (appuis), la rotation des épaules, la frappe et l’accompagnement.
    Coup du revers Coup effectué bras fermé, du côté opposé de la main qui tient la raquette Ce coup doit être joué avec une prise à une main seulement. Exécuter des frappes sur un mur en soignant le placement des jambes (appuis), la rotation des épaules, la frappe et l’accompagnement.
    Coup du revers coupé (slicé) Coup effectué bras fermé, du côté opposé de la main qui tient la raquette avec un effet arrière ou coupé à la balle. Ce coup doit être joué avec une prise à une main seulement. Il est exécuté en ramenant la tête de la raquette haut vers l’arrière, puis vers le bas en la tournant par un mouvement du poignet vers l’extérieur de soi. Exécuter des frappes sur un mur en soignant le placement des jambes (appuis), la rotation des épaules, la frappe et l’accompagnement.
           
    Court Terrain de pickleball. Le terme court est un anglicisme encore utilisé dans d’autres sports. Dans ce lexique le mot terrain lui est préféré sauf dans l’énumération des onze (11) commandements*.  
           
    Demi-volée Coup qui consiste à frapper la balle immédiatement après le bond de la balle. Ce coup est exécuté lorsque le joueur n’a pas le temps de reculer ou à l’inverse n’a pas eu le temps de monter au filet. Il est difficile à maîtriser car la balle a tendance à remonter et donne la chance de frapper une volée gagnante.

Profiter de l’échauffement au filet car plusieurs frappes seront près de vos pieds donc renvoyées en demi-volée.

Orienter votre demi-volée d’abord dans la ZAC.

           
           
           
    Double (le) Appellation au pickleball qui signifie que deux coéquipiers s’opposent à deux adversaires. Sur un terrain de badminton les lignes des corridors ne comptent pas. Sur un réel terrain de pickleball le double se joue évidemment sur tout le terrain comme en simple puisqu’il n’y a qu’une seule ligne de contour.

Ajuster continuellement ses actions en fonction du partenaire, jouer en équipe.

Exécuter le plus souvent possible la stratégie* de monter au filet rapidement et le plus tôt possible.

Communiquer vos intentions et vos encouragements en tout temps.

    Double bond

1. Celui-ci réfère à une règle spécifique au pickleball.

2. C’est aussi une balle qui touche le sol plus d’une fois avant que la frappe du retour ne soit faite.

La balle doit effectuer un bond de chaque côté du filet avant de la frapper à la volée. Cela s’appelle le deuxième bond.

Cette balle en double bond (2 bonds au sol) constitue une faute.

Prendre l’habitude au début, pour l’équipe au service de compter les deux bonds puis se déplacer vers le filet en s’arrêtant à la ligne de la ZAC*. Dire 1, 2, GO!

Prendre l’habitude, pour le joueur receveur de monter au filet afin de rejoindre son partenaire déjà placé à la ligne de la ZAC*.

           
    Échauffement Activation ou entraînement léger destiné à échauffer les muscles pour les assouplir avant un exercice sportif ou un effort physique. Comme dans toutes les activités sportives l’échauffement est primordial afin de non seulement préparer le corps aux exigences du pickleball mais aussi de diminuer la possibilité de blessures.

Débuter par un jogging léger ou de sauts sur place afin de préparer le système cardio-vasculaire à l’effort.

Continuer par des rotations des épaules et des poignets.

Poursuivre avec quelques étirements à condition que la 1re étape soit faite.

S’installer près de la ZAC * pour effectuer les routines de base*, intermédiaires *et avancées*.

    Élan arrière Mouvement que l’on fait avant la frappe de la balle. Cet élan ne doit pas être trop appuyé ou allongé. Il fait suite à un demi-tour latéral du coup droit* ou du revers*.

Maintenir la tête de la raquette à la hauteur de la taille pour les coups droits et revers.

Maintenir la tête de la raquette à la hauteur des épaules pour les coups avec effet ou les demi-volées*et volées*.

Maintenir la tête de la raquette derrière le dos pour les smashs*.

           
           
           
           
           
           
    Faute Manquement à une règle de jeu.

Au pickleball les fautes sont des gestes qui arrêtent le jeu ou toute violation aux règles. Une faute est déclarée lorsque :

1. Le retour de la balle est dans le filet ou hors des limites du terrain.

2. La balle touche deux fois le sol avant le retour.

3. Un joueur, ses vêtements ou sa raquette touche le filet ou le poteau lorsque la balle est en jeu.

4. En double la balle de service touche le partenaire du receveur.

5. Une balle qui touche le plafond.

D’autres fautes sont décrites dans la section 7 du livre des règlements.

Connaître les principales fautes.

Lire au besoin les règlements.

    Faute directe   Faute provoquée par le joueur lui-même sans que l’adversaire ait fait quoi que ce soit pour l’obtenir.

Éviter de tenter des coups gagnants lors des quatre premiers coups* pour éviter une faute directe.

Tenter ces coups avec peu de concentration entraîne presque toujours une faute directe.

    Faute provoquée   Faute provoquée par un coup gagnant du joueur adversaire.  
    Feinte de frappe Frappe dont la préparation induit l’adversaire en erreur en lui donnant une fausse information. Action très agréable qui offre de la variation dans ses coups.

Recourir à des feintes de frappes par les yeux orientés vers la droite et frapper à gauche.

Viser des yeux la ligne de côté et frapper au centre. Faire l’inverse.

    Feinte de positionnement Position sur terrain qui induit l’adversaire en erreur en lui donnant une fausse information. Action très agréable qui offre de la confusion dans les frappes de l’adversaire. Se positionner plus au centre pour forcer l’adversaire à retourner la balle dans la zone que vous souhaitez.
    Filet Réseau de cordage au milieu d’un terrain de sport.

Accroché à des poteaux (souvent ceux du badminton). Il mesure au moins 6,1 m (20’) de largueur. Sa hauteur au centre est à 34² du sol et à 36² aux extrémités.

Le mot filet est aussi utilisé pour désigner l’ensemble du filet et la structure qui le soutient. Nous parlons ici d’un filet démontable.

Le joueur n’est pas autorisé à le toucher durant l’échange, ni avec une partie du corps, ni avec la raquette.

 
           
           
           
    FQP Fédération Québécoise de Pickleball.

Créée depuis 2011 son mandat est de promouvoir le pickleball dans toutes les régions du Québec, de former des instructeurs, des arbitres et d’organiser des tournois.

Cette association se trouve sur internet et fournit une prodigieuse mine de renseignements (communiqués, conseils techniques, vidéos d’apprentissage, info tournoi, achat en ligne…).

La formation des joueurs est continuellement assurée par une équipe d’instructeurs dévoués.

Encourager et supporter cette Fédération en devenant membre.
    Frappe Manière de frapper une balle. Mot très utilisé pour retourner une balle frappée dans son côté du terrain.

S’exercer à frapper les balles le mieux possible par l’utilisation des coups* appropriés.

Se stabiliser à chacune des frappes.

         
    Instructeur Personne formée pour l’apprentissage. La Fédération Québécoise de Pickleball est responsable de la formation des instructeurs de niveau 1 et 2.

Demeurer disponible pour aider les intéressés à recevoir des conseils.

Promouvoir le pickleball par l’exemple sur le jeu, l’organisation de cours ou de cliniques.

    Interception (poach) Frappe d’une balle se dirigeant dans la zone de son partenaire. Généralement les joueurs demeurent dans leur zone respective. Parfois le partenaire reste à l’arrière et force l’autre à intercepter la balle.  
           
    Jeu de pieds Manière de déplacer ses pieds. Le jeu de pied est constitué de pas* qui eux définissent les déplacements* et la position* à adopter pour les frappes*. Apprendre les déplacements* fréquents.
    Juge de ligne Personne qui aide l’arbitre en annonçant si la balle est en-dedans ou en-dehors du terrain. Lors de demi-finales et finales de tournois, il est approprié de recourir à ces juges. Les joueurs n’ont plus à se préoccuper de savoir si les balles sont bonnes ou à l’extérieur. Profiter de ce rôle en tournoi s’avère très intéressant et utile.
           
           
    Let Terme utilisé pour signaler une situation dérangeante.

Au service la balle est un let si elle touche le filet et tombe dans la bonne zone (paire à paire ou impaire à impaire). Cette balle doit dépasser la ligne de la ZAC*. Si la balle touche à la ligne, ce n’est pas un let mais une faute.

Le let est aussi utilisé pour tout dérangement qui nécessite de recommencer le jeu.

Reprendre le service si la balle touche le filet et dépasse la ligne de la ZAC*, mais atterrit à l’intérieur des lignes de service.
    Ligne de côté   Lignes situées perpendiculairement au filet de chaque côté du terrain, d’une ligne de fond à l’autre.  
    Ligne de fond   Ce sont les lignes situées en bout de terrain. Elles sont parallèles au filet.  
    Ligne de la ZAC*   Située à 2,13 m (7’) du filet elle délimite les zones de jeu. Même si elle est intimidante pour un débutant car il ne peut la franchir et frapper la balle à la volée; avec la pratique du jeu elle devient une des raisons des possibilités d’actions très appropriées, facilitantes et intéressantes du pickleball. Lors de la période d’échauffement, se déplacer de gauche à droite sur le devant des pieds en frappant des balles avec un partenaire.
    Lignes de service Elles sont constituées des lignes du terrain qui délimitent les zones * pour les services.

Elles sont : la ligne médiane, la ligne de fond et la ligne de côté.

Les lignes de la ZAC* sont exclues puisque la balle ne peut y être frappée.

 
    Ligne médiane   Ligne au centre des deux côtés du terrain. Elle est utile pour définir la zone de service. Elle peut-être touchée par la balle lors du service. Elle permet aux joueurs de s’orienter sur le terrain.  
    Lob Coup joué au-dessus de la tête des adversaires depuis la ZAC*, du milieu ou du fond de terrain. Le lob est parfois appelé chandelle.

C’est un coup risqué parce que difficile à exécuter. Il peut-être utilisé de la ZAC* pour surprendre l’équipe adverse. C’est le lob offensif.

Il sert parfois en défensive lorsque le joueur a des ennuis et qu’il est en mouvement.

Frapper des balles hautes vers le fond du terrain en échange avec un partenaire.

Frapper des balles moins hautes et plus en longueur.

Varier les positions sur le terrain de la part des deux joueurs.

Aller à la rencontre de la balle et placer la raquette sous la balle.

Frapper la balle vers le haut pour se donner le temps de reprendre une position à la ZAC*.

           
    Match Compétition sportive entre deux joueurs ou deux équipes. Au pickleball un match est remporté lorsque le joueur ou l’équipe gagne en premier deux parties *dans un deux de trois. Les parties qui le composent sont généralement de 11 points chacune.  
           
    Obstruction Tactique ou manœuvre employées pour entraver le bon déroulement d’une action. Bien que rarement employé au pickleball, quelques déplaisantes actions comme un adversaire au filet qui répète faussement les points ou encore qui place une partie de son corps ou sa raquette dans la zone de son partenaire receveur. S’appliquer en toutes circonstances à démontrer un bon esprit sportif.
    Out Mot anglais Il est utilisé pour signaler une balle à l’extérieur d’une ligne.  
    Partenaire Personne avec qui on est associé contre d’autres dans un jeu ou une activité sportive.

Sans cette personne il serait impossible de jouer en double, d’où l’importance du respect le plus élevé entre les deux.

Le mot équipier peut servir de synonyme.

Prendre l’habitude de se parler avant et après une partie ou un match autant en compétition qu’en participation.

Manifester en tout temps un profond respect envers le partenaire et l’esprit * même du pickleball *.

Varier régulièrement les partenaires pour apprendre à jouer avec n’importe qui.

           
    Partie Durée pendant laquelle des adversaires s’opposent dans un jeu ou une activité sportive. Une partie au pickleball dure jusqu’à 11, 15 ou 21 points*, avec une marge de deux points. S’il y a égalité à 10, 14 et 20 points le jeu continue jusqu’à ce qu’il y ait deux points de différence. Choisir de jouer des parties courtes (11 points) en jeu participatif lorsqu’il ya beaucoup de joueurs.
           
    Pas chassé   Ce pas définit principalement les déplacements le long de la ligne de la ZAC. Utile aussi lorsque la balle est à votre hauteur mais un peu à votre droite ou gauche.

Pousser avec le pied extérieur au sens du déplacement.

L’exécuter sur la pointe des pieds.

    Pas croisé   Ce pas est utilisé lorsque vous devez vous rendre à une balle éloignée. Une jambe se relève et croise l’autre autant en coup droit*, du revers* ou d’un lob*. Bondir sur le terrain pour atteindre les balles.
    PCO Organisation Canadienne de Pickleball Cette association se trouve sur internet. Elle fournit plusieurs renseignements tout comme notre Fédération québécoise de pickleball*. Consulter pour être informé.
           
           
    Pivot   Pivotement du pied gauche ou droit pour placer l’autre pied depuis la ligne de la ZAC* pour frapper la balle et revenir au point de départ. Recourir à ce geste pour frapper des balles proches du filet.
           
    Points Unités du système de pointage. Les points sont marqués par l’équipe ou le joueur au service. Un point lui est accordé lorsque le service ne peut être retourné ou que la balle ne peut être retournée durant les échanges. Il y a point aussi si l’équipe adverse ou le joueur commet une faute. S’habituer très tôt dans l’apprentissage du pickleball à retenir les points car ils sont annoncés par le serveur*.
    Point de contact C’est l’endroit exact où la raquette et la balle se rencontrent. Le contrôle sera raté si la balle est frappée trop tôt ou trop tard. Le bruit entendu après une frappe nous ren-seigne souvent sur l’efficacité du coup. Regarder la balle continuellement avant la frappe sur la raquette et après la frappe.
           
    Position fermée Position que prend un joueur lorsqu’il va frapper la balle de son adversaire.

Cette position corporelle sert pour un coup exécuté avec le pied avant placé en diagonale de la jambe arrière.

Les hanches sont tournées d’un côté ou de l’autre du terrain.

 
    Position ouverte Position que prend un joueur lorsqu’il va frapper la balle de son adversaire. Cette position sert pour un coup exécuté avec le pied avant placé sur la même ligne (en parallèle) que le pied arrière. Les hanches sont parallèles à la ligne de fond.  
    Position prêt à réagir Position d’attente, de départ et d’attention. La technique corporelle est la suivante : les genoux sont légèrement fléchis et relâchés, les pieds écartés à la largeur des épaules, la tête légèrement baissée et vers l’avant, la prise de la raquette est détendue. Cette position aide à l’état mental du joueur dont la concentra-tion*. L’allègement* accompagne cette position pour le receveur.

Recourir à cette position à chaque fois que l’adversaire frappe la balle que vous soyez receveur ou partenaire de celui-ci.

Recourir à cette position lorsque vous êtes à la ZAC* en plaçant la raquette parallèle au filet.

Voir être prêt.

    Positionnement Action de se positionner ou de se placer sur le terrain. Le positionnement fait référence à l’endroit et au moment précis où le(s) joueur(s) doit être sur le terrain.

Se positionner derrière la ligne de fond autant pour le serveur que le partenaire pour attendre le retour de la balle et la frapper après le bond obligatoire au sol.

Se positionner par un sprint à la ligne de la ZAC dès que ce retour a été fait vers le fond du côté adverse.

Se positionner pour le receveur, juste après avoir frappé la balle en retour de service, à la ligne de la ZAC* avec son partenaire déjà rendu pour prendre l’avantage stratégique du filet.

Se positionner lors d’un lob* de la manière suivante : chacun des joueurs est responsable du lob qui lui est destiné donc chacun demeure dans sa zone.

   

Positionnement alternatif (stacking)

 

Action de se positionner ou de se placer sur le terrain. Au pickleball, c’est l’action stratégique de se tenir hors de notre position habituelle afin de maximiser l’utilisation de nos meilleurs coups. S’entendre avant chaque partie de l’utilisation de ce positionnement.
    Poteaux Tiges de métal qui permettent de tenir le filet.

Une balle qui frappe le poteau est une faute.

Une balle frappée à l’extérieur d’un poteau et dirigée dans le côté adverse sera considérée bonne balle* même si elle n’a pas franchi le filet.

 
           
    Prise de la raquette Utilisation convenable de la raquette.

La prise dite marteau ou en V est la plus utilisée et la plus recommandée au pickleball. Il s’agit de tenir la raquette comme si l’on donnait la main à quelqu’un.

Il est préférable de conserver en tout temps la même prise.

Tenir la raquette avec douceur pour les coups à la ligne de la ZAC*, avec plus de fermeté pour tous les autres coups et très ferme pour les smashs*.
    Prise marteau     Voir prise de la raquette.
           
    Raquette Objet utilisé par un joueur pour frapper la balle. Elle est faite en carbone, graphite, fibre de verre, aluminium, bois, etc. Elle pèse entre 6 et 10,5 onces. Ses dimensions sont variables en largeur, longueur et épaisseur. La longueur et la largeur ne doivent pas excéder 24 pouces. Choisir une raquette en considérant la sensation dans la main, le poids, la beauté et l’utilisation.
           
           
    Retour de service Frappe qui vient juste après le service.

Frappe appelée 2e coup. Elle est d’une importance capitale, en double en particulier, pour essayer de prendre l’avantage du positionnement au filet, soit à la ligne de la ZAC *.

Le retour de service en revers peut être contourné et exécuté en coup droit lorsque la trajectoire de la balle est légèrement à notre gauche.

S’assurer de frapper la balle vers la ligne de fond du côté adverse afin d’avoir le temps de monter à la ZAC* et rejoindre son partenaire.

Exécuter ce retour en attaquant la balle et non pas attendre qu’elle vienne à soi.

           
    Routine Habitude prise de faire quelque chose toujours de la même manière.

1. Routine d’échauffement. Elle consiste à exécuter des coups en alternance avec un partenaire.

2. Routine au service. Elle consiste à bien intégrer les différentes phases du service*.

Routine de base : échanger des balles flottantes ou des petits coups depuis la ligne de la ZAC* en coups droits et en revers. Échanger des coups en fond de terrain puis des services.

Routine A : intermédiaire  et avancée: le joueur demeure à la ligne de la ZAC* pour remettre la balle le plus près possible de son partenaire qui frappe des balles tombantes et recule après chaque coup de 1 mètre à la fois jusque derrière la ligne de fond. Faire cette routine à tour de rôle. Aussi elle peut-être faite à quatre avec une seule balle.

Routine B : intermédiaire et avancée : échanger service, retour, monter au filet et échanger à la ZAC*.

    Rythme (momentum) Allure à laquelle s’effectue une action. Le rythme au pickleball est généralement lent parce que sa stratégie principale propose de réussir les quatre premiers coups*. Toutefois ce rythme sera brisé pour varier les actions. Le type de joueurs amènera aussi du changement.

Varier le rythme de la partie au service.

Demeurer très présent pour ne pas sortir du mouvement de la partie.

    Saut d’allègement     Voir allègement.
    Serveur Personne qui met la balle en jeu.

Le serveur a la responsabilité de signaler les points et de débuter le jeu.

Il doit annoncer ses points suivis de ceux de l’autre équipe et mentionner qu’il est le 1er ou le 2e serveur. Exemple : 5-2-2 signifie que le serveur a 5 points, l’adversaire ou l’équipe adverse a 2 points et qu’il est le 2e serveur.

Une fois les points signalés, le serveur a 10 secondes pour exécuter son service ce qui lui donne amplement de temps pour changer d’endroit derrière la ligne, bien respirer, parler à son partenaire et déterminer l’endroit de la frappe.

Prendre le temps de servir.

S’habituer même au début à mémoriser les points pour éviter la confusion et que les adversaires les prononcent à notre place.

    Service Mise en jeu de la balle.

Le service doit s’effectuer par une frappe du bas vers le haut sans dépasser la taille du serveur au moment de l’impact de la balle sur la raquette. Le service s’effectue en diagonale de la zone paire à la zone paire ou de la zone impaire à la zone impaire.

L’ordre du service est déterminé par tirage au sort : deviner où est cachée la balle dans le dos par exemple.

Servir à l’extérieur de la ligne de fond en commençant à la zone droite ou paire puis à la zone gauche ou impaire s’il y a eu point.

 
    Service avec effet   Ce service est utilisé par beaucoup de joueurs pour apporter de la variation. Le mouvement du poignet sera vif et orienté vers l’extérieur de soi. Utiliser le mur pour son apprentissage.
    Service court   Ce service est dirigé près de la ligne de la ZAC*. Utiliser ce service à l’occasion peut s’avérer utile et provoquer un effet de surprise.
    Service lob   Ce service haut et loin permet une variation dans les échanges. Le retour sera pensé différemment. Utiliser ce service à l’occasion peut s’avérer utile et provoquer un effet de surprise.
           
    Simple (le) Appellation au pickleball qui signifie qu’un joueur joue seul contre un autre.

Si le jeu s’effectue sur un terrain de badminton les corridors ne comptent pas. Sur un réel terrain de pickleball le simple comme le double se jouent évi-demment sur tout le terrain puisqu’il n’y a qu’une seule ligne de contour.

Les exigences pour le corps et l’esprit sont nombreuses : les déplacements rapides, constants et souvent prolongés, l’impressionnante quantité de coups, les techniques et tactiques différentes du double, les situations variées et les connaissances approfondies de l’adversaire.

De plus le joueur est seul à tout décider, à s’encourager, les habiletés mentales sont donc très sollicitées.

Maintenir une bonne condition physique.

Exécuter souvent les coups fondamentaux avec un partenaire : les coups droits et revers en croisés et décroisés, les volées, les smashs, les demi-volées, les amortis, les services coupés en coup droit ou revers, les coups de balles flottantes…

Rester calme et détendu.

Se concentrer avec l’aide d’une bonne respiration*.

Comme la dépense énergétique est grande il est bon de prendre un arrêt du jeu au milieu de la partie pour boire.

    Smash Coup joué dans une balle passant au-dessus de la tête d’un ou des deux joueurs au filet.

Ce coup est souvent une réponse à un lob.

Au pickleball, il n’est pas obligatoire de déployer toute sa force à chaque smash.

Si le smash semble difficile, il faut laisser tomber la balle et tenter un coup de balle flottante *ou un coup en puissance juste au-dessus du filet.

Les joueurs qui reçoivent le smash doivent la plupart du temps reculer en fond de terrain pour se protéger et avoir la possibilité de le retourner en balle flottante*, en frappe puissante ou en lob*.

Regarder la balle comme si elle tombait sur votre tête ou comme si votre tête était un panier où la balle devrait entrer.

Avant une partie s’exercer avec un partenaire avec force modérée pour qu’il la retourne aisément et faciliter les échanges en continuité.

Prendre l’habitude de reculer lors d’un smash pour se protéger et tenter un retour dans la ZAC.

           
           
           
           
    Switch     Voir changement de zone.
    Synchronisme Se dit des mouvements qui se font en même temps.

Au pickleball toutes les frappes doivent être synchronisées. Au service il s’agira de mettre son poids sur le pied arrière, plier les genoux, pivoter les hanches et frapper sans jamais quitter la balle des yeux.

Lors d’un retour de service il s’agira de synchroniser son déplacement vers la balle avec la prise d’élan, la frappe et l’accompagnement.

Recourir aux techniques de services et de frappes vers un mur.

Visualiser si vos actions sont synchronisées pendant vos essais vers un mur ou avec un partenaire en échauffement.

    Tactique Ensemble de moyens habiles employés pour obtenir le résultat prévu. Les exemples de tactiques au pickleball sont nombreux. Exemples : mettre de l’effet au service, feinter l’orientation de la frappe, sa plus ou moins grande vitesse, frapper côté faible de l’adver-saire, changer un revers en coup droit…  
    Terrain Emplacement aménagé en vue de jouer. Le terrain est de forme rectangulaire et ses dimensions sont les mêmes que celles d’un terrain de badminton (seules les lignes intérieures des corridors sont exclues). Il est composé de lignes extérieures, médianes et de la ligne de la ZAC*.  
    Timing Espace de temps détaillé pour une action précise. Lors de la frappe de la balle par l’adversaire le joueur exécute un allègement* pour se synchroniser avec le départ et la direction de la balle. Le joueur augmente sa vitesse de réaction en ne partant jamais immobile.

Se synchroniser en tout temps sur la frappe de l’adversaire.

Exécuter un allègement* avant la frappe par l’adversaire.

           
    Transfert de poids Action de transférer son poids. Cette action s’exécute dans les airs ou sur place. Il s’exécute de la jambe arrière à celle d’en avant.

Au service*, placer son poids sur la jambe arrière, puis pendant l’élan déplacer ce poids vers l’avant.

Voir synchronisme.

    Transport   Léger roulement de la balle sur la raquette pendant un court laps de temps lors de la frappe au lieu d’un rebondissement immédiat.  
           
    Tuer la balle   Bien que peu utilisée cette expression a son importance car beaucoup de joueurs veulent terminer les échanges le plus rapidement possible (tuer la balle).

Choisir le bon moment pour terminer l’échange surtout lorsque les quatre joueurs sont à la ligne de la ZAC*.

Jouer agressif et être prêt* à terminer l’échange.

    USAPA Association de Pickleball des États-Unis d’Amérique. Cette association se trouve sur internet. Elle fournit une prodigieuse mine de renseignements tout comme notre Fédération Québécoise de Pickleball*. Consulter pour être informé.
           
    Volée Coup qui consiste à frapper la balle avant un rebond. Ce coup s’exécute n’importe où sur terrain sauf dans la ZAC*. La volée basse ou haute s’exécute autant du coup droit que du revers.

Avant votre première partie s’exercer souvent lors des échanges avec un adversaire.

Voir demi-volée.

    Volée amortie Coup qui consiste à frapper la balle avant un rebond dans le but de la faire passer juste au-dessus du filet. Ce coup s’exécute à la ligne de la ZAC*. S’exercer souvent lors des échanges avec un partenaire.
    Volée interdite   Coup interdit dans la ZAC*. Le terme volée* signifie un coup dans les airs, frappé avant qu’il y ait eu un bond.

Prendre conscience au début de cette règle spécifique au pickleball.

Savoir qu’un joueur peut se déplacer partout sur son côté de terrain sauf que s’il se trouve dans la ZAC*, il ne pourra jouer la balle dans les airs ou à la volée*.

    ZAC   Acronyme signifiant Zone d’Action Contrôlée*. Privilégier cet acronyme au lieu de zone de non volée qui est un anglicisme.
    Zone d’Action Contrôlée (volée interdite) Cette zone rectangulaire et spécifique au pickleball est délimitée par la ligne située à 2,13 mètres (7’) du filet, les lignes de côtés et le filet.

Il est interdit de frapper une balle à la volée dans cette zone ou depuis la ligne du 2,13 mètres (7’). Cependant un joueur peut être dans cette zone et frapper la balle pourvu qu’elle ait fait un bond avant la frappe.

Cette appellation de zone est propre au Québec.

Jouer régulièrement des parties de ZAC*.

S’activer depuis cette zone avant chaque séance de jeu.

Éviter la fausse appellation kitchen dont les américains essaient eux-mêmes de se départir.

    Zone dangereuse   Endroit situé dans le milieu des deux zones où le joueur peut recevoir des balles basses difficiles à retourner.

Éviter de se placer dans le milieu des zones.

Choisir de demeurer en fond de terrain ou monter au filet.

    Zone impaire ou gauche   Aire de jeu des deux côtés* du terrain.  
    Zone paire ou droite   Aire de jeu des deux côtés* du terrain.